O2 en français

Voilà ce qui se passe en Italie 15-21 septembre 2014

Le vingt-neuvième des 48 rapports hebdomadaires créé avec le soutien de l’Union européenne et réparti dans onze pays pour promouvoir une compréhension commune

Safety Net Ossigeno – Rapport hebdomadaire du 15 au 21 septembre 2014
Voici ce qui s’est passé en Italie : encore des journalistes menacés et des informations censurées

En Italie encore des intimidations et des menaces à l’égard de la presse. Voilà les faits divers que Ossigeno a rassemblé ces derniers jours :

INSULTES – Le 31 août dernier, Giovanni Barone, maire de Palmi, un petit villagedans la province de ReggioCalabria, a insulté des journalistes. Il l’a fait publiquement d’une estrade lors d’une fête de pays. Quelques heures auparavant un conseiller municipal avait demandé aux kiosques de retirer les affiches du quotidien Il Garantista. Le journal reportait la nouvelle que des carcasses de rats avaient été retrouvées dans la ville quelques heures avant l’événement.

INTIMIDATIONS ET MENACES –Le 14 août dernier le journaliste Romano Bartoloni a trouvé les pneus de sa voiture crevés. C’est arrivé à Marciana Marina, dans l’île d’Elbe. Selon le journaliste, ça serait une rétorsion contre la publication de certains articles publiés les jours précédents dans lesquels il critiquait le choix des administrateurs locaux de transformer en un événement majeur le bicentenaire de l’exil de Napoléon sur l’île. Et en particulier Bartoloni – qui écrit sur la version en ligne du quotidien Il Tirreno – critiquait la décision de célébrer l’anniversaire du débarquement de Bonaparte, en utilisant des fonds provenant du tourisme.

Le journaliste Brunetto Fantauzzi a reçu trois appels téléphoniques anonymes. Á l’appareil une voix qui le mettait en garde de ne pas publier son livre intitulé Moana – Amours et secrets, biographie de la star du porno MoanaPozzi, morte il ya vingt ans. La nouvelle a été publiée par l’agence italienne ANSA.

Dario Maestri, un entrepreneur de Pavie, avait menacé de « éliminer physiquement » un journaliste qui travaille pour le quotidien La Provinciapavese, dont le nom n’a pas été rendu public, et le pigiste Giovanni Giovannetti. Ces intimidations ont émergé de quelques écoutes téléphoniques effectuées entre fin 2011 et début 2012 lors d’une enquête du parquet de la ville.

Francesco Saccardin, 38 ans, journaliste qui s’occupe de la criminalité et du judiciaire pour le journal Rovigo Oggi, a dénoncé au poste de police un épisode dont il a été victime le 19 juillet dernier. Il a raconté qu’il a été battu et détenu illégalement pendant trois heures dans une cellule de sécurité de la gare de Venise.

RISQUE FERMETURE–IlGazetin, mensuel de Morbegno, dans la province de Sondrio, est susceptible de cesser la publication en raison de condamnations pour diffamation engagées pour la publication de certains articles critiques sur uneprocédure de faillite qui dure depuis 16 ans. Entre les pénalités et les frais juridiques jusqu’à présent, le journal a payé 48 mille euros.

PÉTITION CPJ –Ossigeno per l ‘informazione soutient la campagne intitulée «Right to report» (liberté de la presse) lancé par le Comité de protection des journalistes (Committee to ProtectJournalists, CPJ) et soutenu par un certain nombre d’organisations qui défendent la liberté d’information. La campagne a été lancée par une pétition à Barack Obama, en demandant à la Maison Blanche de respecter le droit des journalistes dans l’ère du numérique, à obtenir et à rapporter les nouvelles.

Palmi (Rc): le maire répond aux journalistes qui le critiquent: « Vous êtes la peste »
Insultés publiquementpendant la fête de la Varia. Un conseiller municipal demande de retirer les affiches du journal Il Garantista des kiosques
« Certains journalistes devraient quitter notre ville, il faut les éloigner, ils sont la peste et ils écrivent des faussetés», ce sont les paroles Giovanni Baroni, maire du village de Palmi dans la province de Reggio de Calabre. « N’achetez pas ce journal ennemi de notre ville » a continué le maire le soir du 31 août lors de lafête populairecatholique de la Varia devenu en 2013 patrimoine UNESCO. En savoir plus

Île d’Elbe : Crevé les pneus de la voiture Romano Bartoloni
Quelques jours auparavant le président des chroniqueurs romains avait critiqué les célébrations du bicentenaire de l’exil de Napoléon sur l’île
Le 14 août dernier à Marciana Marina le journaliste a trouvé les pneus de sa voiture crevés.Il est convaincu que le geste pourrait être une rétorsion à la publication dans la presse locale d’un certain nombre d’articles dans lesquels il critiquait le choix des administrateurs locaux à transformer le bicentenaire de l’exil de Napoléon sur l’île dans un grand événement. En savoir plus

Menacé Fantauzzi après l’annonce de son nouveau livre sur Moana Pozzi
L’auteur de plusieurs biographies de la star du porno a soumit au parquet de Rome une plainte contre inconnu
Le journaliste Brunetto Fantauzzi a reçu trois appels téléphoniques anonymes. Des inconnus – tel qu’a rapporté l’agence de presse italienne Ansa – l’ont averti de ne pas publier son livre Moana– Amours et secrets, biographie de la star du porno morte il ya vingt ans. La plainte a été déposéele 9 septembre dernier. En savoir plus

Pavie : Entrepreneur menace deux journalistes: « Nous devons les éliminer »
La conversation avec l’ancien premier adjoint au maire Filippi émerge d’une écoute téléphonique judiciaire. Un enquêteur privé engagé pour les suivre
« Nous allons les effrayer […],il faut les éliminer physiquement […], je ne pense plus à la plainte, mais je lui casse le visage à ce gars-là ». Ce sont les phrases prononcées au téléphone par l’entrepreneur de Pavie Dario Maestri contre les deux journalistes. Le premier : écrit sur le quotidienLa Provinciapavese, mais à présent on ne connaît pas le nom. Le second :c’est lepigiste Giovanni Giovannetti. Ces écoutes ont émergés entre la fin de 2011 et le début 2012 lors d’une enquête faite par le parquet de la ville. En savoir plus

Venise : Reporteur arrêté pour des photos à la gare, il dénonce les agents
Francesco Saccardin a été détenu pendant trois heures, poursuivi pour outrage, résistance à un agent public et ivresse agaçante
Le journaliste Francesco Saccardin, 38 ans, journaliste qui s’occupe de la criminalité et du judiciaire pour le journal Rovigo Oggi, a dénoncé au poste de police un épisode dont il a été victime le 19 juillet dernier. Il a raconté qu’il a été battu et détenu illégalement pendant trois heures dans une cellule de sécurité de la gare de Venise. « Sans avoir commis aucun crime», dit le journaliste. En savoir plus

Plaintes : En Valtellina Il Gazetin est à risque fermeture
Jusqu’à présent le quotidien a du compenser 48 mille euros. Dernière condamnation pour une illustration citant un manifeste historique. Tout cela pour une faillite qui a commencé il ya seize ans à Sondrio
Dans la région de la Valtellina le mensuel du village de Morbegno dans la province de Sondrio Il Gazetino est susceptible de cesser ses publications en raison de condamnations pour diffamation engagées pour la publication de certains articles critiques sur une procédure de faillite qui dure depuis 16 ans. En savoir plus

USA : Right to report ». Ossigeno soutient la pétition du CPJ à Obama
L’organisation qui travaille pour assurer la liberté de la presse et pour défendre le droit des journalistes à obtenir et rapporter les nouvelles dans l’ère du numérique
Le Comité pour la protection des journalistes (Committee to ProtectJournalists, CPJ), une organisation indépendante basée à New York créée en 1981 avec le but de défendre la liberté de la presse et les droits des journalistes à travers le monde, a lancé une campagne intitulée «Right to report » (droit à signaler). En savoir plus

RR

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Questa pubblicazione è stata prodotta con il contributo dell'Unione Europea. La responsabilità sui contenuti di questa pubblicazione è di Ossigeno per l'informazione e non riflette in alcun modo l'opinione dell'Unione Europea. Vai alla pagina del progetto Safety Net

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *