O2 en français

Voilà ce qui se passe en Italie 6-12 octobre 2014

Le trente-deuxième des 48 rapports hebdomadaires, créé avec le soutien de l’Union européenne, a été dispatché dans onze pays pour promouvoir une compréhension commune

 Safety Net Ossigeno – Rapport hebdomadaire du 6 au 12 octobre 2014
Voici ce qui s’est passé en Italie : encore des journalistes menacés et des informations censurées

Dépénaliser la diffamation par la suppression des dispositions qui permettent l’abus d’intimider à travers des poursuites de plainte et des réclamations pour dommages-intérêts contre les journalistes. Tel est l’appel que Ossigeno per l’Informazione a lancé au premier ministre Matteo Renzi, à la veille du vote, au Sénat, pour le projet de loi approuvé l’an dernier par la Chambre des députés en vue de modifier les règles en matière de diffamation.

AGRESSION – Pendant la semaine dernière Ossigeno a enregistré trois cas d’agression contre les journalistes, y parmi des cameraman. Le 5 octobre dernier, à Cava de’ Tirreni, dans la province de Salerne, Carmine Benincasa, journaliste au Corriere del Mezzogiorno, a été attaqué par une dizaine de personnes. Giflé et pris à coups de pied, poursuivi et détenu pendant plus d’une demi-heure. Il a été agressé car il avait pris des images de feux d’artifice lancées à partir d’une zone qui, à son avis, n’était pas suffisamment distante de celle où les piétons  marchaient.

Le 14 septembre dernier Laura Magli, journaliste de l’émission de l’après-midi Pomeriggio5, a été attaqué et battu avec son cameraman parMicheleBuoninconti, mari de Elena Ceste, la femme disparue il y a neuf mois. C’est arrivé à Govone, une ville qui se trouve dans la province de Cuneo. La journaliste voulait, tout simplement interroger l’homme sur la disparition de sa femme. Pendant l’agression la caméra et l’ordinateur portable de la journaliste ont été endommagés.

L’envoyé le correspondante du journal télévisé satirique Striscia la Notizia Domenico De Pasquale, surnommé Mingo, a été attaqué avec son équipe dans les Pouilles, dans une localité pas mieux spécifiée, par un homme qui aurait publié à l’intérieur de sites internet des faux annonces d’emploi. Le sujet a été diffusé lors du numéro du 29 septembre 2014 du JT.

INSULTES – Le 4 Octobre dernier, l’envoyé du Tg2 Valerio Cataldi et l’opérateur vidéo Ninni Farina ont été victimes de violence verbale et de menaces, lorsqu’ils marchaient dans une rue du centre de Lampedusa. À le dénoncerun communiqué du comité de rédaction du JT et le syndicat des journalistes Rai (Usigrai). À les attaquer verbalement, certaines personnes qui n’avaient pas bénéficié des reportages du journaliste sur les débarquements de migrants dans l’île.

CONDAMNATION – Le Groupe éditorial L’Espresso a été condamné à payer 50 mille euros au ministre de l’Intérieur AngelinoAlfano, qui avait ouvert une poursuite civile contre l’hebdomadaire L’Espresso pour un article publié le 5 novembre 2009.

La Cour d’appel de l’Aquila a rejetée le 6 octobre dernier le pourvoi en appel demandé par La Voce delle Voci contre les saisies exécutives au détriment de la revue, pour les procédures concernant un article sur une représentante du parti L’Italia dei Valori dans les Abruzzes. Le Directeur du magazine Andrea Cinquegrani a également dénoncé les mots avec lesquels le fichier a été classé : «  blessures » au lieu de « diffamation ».

CLASSEMENTS – Le 8 octobre dernier le juge des enquêtes préliminaires de Padoue Margherita Brunello a classé la cause pour diffamation portée au journaliste de l’émission d’enquête ReportSigfridoRanucci. À porter plainte le maire de Vérone, Flavio Tosi, qui n’avait pas apprécié un reportage qui le concernait. Pour la Cour, il s’agissait d’exercer la liberté de la presse.

Diffamation. Ossigeno à Renzi : ca ne suffit pas de supprimer la prison
Le proche débat au Sénat offre la possibilité d’introduire les amendements sollicités par l’Europe dans le projet de loi
« Dans les prochains jours, le Sénat votera en deuxième lecture le projet de loi adopté l’an dernier par la Chambre des députés italienne acte à modifier les règles relatives à la diffamation en remplaçant l’emprisonnement par des amendes. Le Président du Conseil italien Matteo Renzi devra bien engager son gouvernement pour soutenir l’adoption de cette loi, avec quelques modifications nécessaires pour mettre en avant l’Italie avec les normes européennes souvent citées par la Cour européenne des droits de l’homme et par plusieurs institutions internationales » a dit Alberto Spampinato, conseiller du syndicat nationale des journalistes italien (FNSI) et directeur de Ossigeno per l’Informazione. En savoir plus

Cava de ‘Tirreni (Sa) : Journaliste agressé et menacé de mort
Le journaliste du Corriere del Mezzogiorno filmait le lancement de feux d’artifice. Dix personnes l’on poursuivi et forcé de supprimer ses enregistrements
« Je vais te tuer […]. Je vais te jeter du haut d’une falaise […]. On sait où te chercher ». Carmine Benincasa, 22 ans, journaliste au Corriere del Mezzogiorno, a été attaqué par une dizaine de personnes, giflé et frappé, menacé, poursuivi et détenu pendant plus d’une demi-heure parce qu’il avait filmé les feux d’artifice qui avaient été lancés à partir d’une zone à proximité des passants, à son avis, sans égard à la distance de sécurité. En savoir plus

Pomeriggio5 : Envoyée et cameraman agressés dans Govone (Cn)
Frappée avec un objet par l’époux d’une femme qui avait disparue. La caméra de l’opérateur et l’ordinateur portable de la journaliste ontété endommagés.
La journaliste a été attaquée et battue par MicheleBuoninconti à qui elle voulait poser quelques questions sur Elena Ceste, sa femme disparue il y a neuf mois. Laura Magli, journaliste de l’émission de l’après-midiPomeriggio5 le 14 septembre dernier était avec son cameramandans Govone, dans la province de Cuneo, en face de la maison des parents de Elena Ceste. En savoir plus

Pouilles : Équipe Striscia la Notizia attaqué par fraudeur présumé
L’homme a jeté à terre la caméra, puis a lancé des pierres contre les reporters de canale5
L’envoyé de Striscia la Notizia Domenico De Pasquale, surnommé Mingo, a été attaqué avec son équipe dans une localité dans les Pouilles, par un homme qui aurait publié en ligne des fausses annonces d’emplois. En savoir plus

Lampedusa : Commémoration naufrage, insulté équipe du Tg2
L’opérateur Ninni Farina et le journaliste Valerio Cataldiagressés verbalement. Le journaliste avait raconté qu’il n’y avait pas eu des retards dans le secours de la tragédie du 3 octobre 2013, quand 368 personnes moururent
L’envoyé du JT Valerio Cataldi et son cameramanNinni Farina, le 4 octobre dernier, ont été victime « d’abus et menaces verbales » pendant qu’ils marchaient dans une rue du centre de Lampedusa. En savoir plus

Diffamation : Le Groupe Espresso condamné à payer Alfano
Le tribunal d’Agrigente a considéré diffamatoire l’article qui reconstruisait l’histoire de l’ancien ministre de la Justice. Sanction de 50 mille euros.
Le Groupe Éditorial L’Espresso a été condamné à payer 50 mille euros au ministre de l’Intérieur AngelinoAlfano, qui avait ouvert une poursuite civile contre l’hebdomadaire L’Espresso sur un article publié le 5 Novembre 2009, quand il était ministre de la Justice. En savoir plus

Pourvoi d’Appel de La Voce delle Voci rejeté, réinscrit comme « blessures personnel»
Le journal, reconnu coupable de diffamation, avait demandé la suspension des saisies judiciaires
Le 6 octobre dernier la Cour d’appel de L’Aquila a rejeté une demande de suspension des saisies exécutions au détriment du journal pour une valeur de plus de cent mille euros. Le pourvoi avait été présenté par La Voce delle Voci pour les procédures concernant un article sur une représentante du parti l’Italia dei Valori dans les Abruzzes. En savoir plus

Diffamation : Classée accusation de Tosi contre Ranucci (émission Report)
Le maire de Vérone contre un reportage qui concernait son présumé comportement. Pour le juge le journaliste a exercé le droit à la liberté de la presse
Le juge d’instruction de Padoue Margherita Brunello a classé le 8 octobre dernier la demande de plainte pour diffamation intentée par le maire de Vérone Flavio Tosi contre le journaliste de l’émission d’enquête de RAI 3 Sigfrido Ranucci. Le reportage incriminé avait été transmis en Avril 2014. En savoir plus

RR

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Questa pubblicazione è stata prodotta con il contributo dell'Unione Europea. La responsabilità sui contenuti di questa pubblicazione è di Ossigeno per l'informazione e non riflette in alcun modo l'opinione dell'Unione Europea. Vai alla pagina del progetto Safety Net

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE