O2 en français

Voici ce qui se passe en Italie 10-16 Novembre 2014

Le trente-septième des 48 rapports hebdomadaires, créé avec le soutien de l’Union européenne, a été dispatché dans onze pays pour promouvoir une compréhension commune

Safety Net Ossigeno – Rapport hebdomadaire du 10 au 16 novembre 2014
Voici ce qui s’est passé en Italie : encore des journalistes menacés et des informations censurées

 Cette semaine Lirio Abbate, journaliste d’investigation à L’Espresso, a été menacé dans le centre de Rome : La berline du journaliste qui vit sous escorte policière depuis sept ans a été suivie. Toujours dans la capitale deux autres intimidations du crime organisé ont incitéles organisations de catégorie à parler de « situation d’urgence démocratique ».

ROME TROUBLÉ PAR LA MAFIA – Dans la soirée du 11 novembre dernier la voiture, dans laquelle Lirio Abbate, envoyé de l’hebdomadaire L’Espresso, voyageait avec son escorte, a été suivi par une Renault Clio. Après une brève course-poursuite, l’un des policiers escortant le journaliste a réussi à bloquer la voiture. Le conducteur a été arrêté, tandis que le passager a réussi à s’échapper. Les enquêteurs ont trouvé alarmant cet épisode.

La veille, une interview à Lirio Abbate avait été diffusée. La journaliste Francesca Fagnani, envoyée de l’émission Ballarò, avait réalisé un reportage sur la mafia dans la capitale. Le lendemain, la journaliste avait reçu des menaces anonymes qui avaient été publiées sous forme de commentaires, apparus sur le site de Ballarò. Francesca Fagnani parlait de la division du territoire entre les différents clans et expliquait comment ces familles (Carminati, Fasciani, Senese et Casamonica) géraient les affaires à travers le contrôle du trafic de drogue, de l’usure et du recyclage. Elle avait aussi souligné le lien entre la criminalité et l’extrémisme de droite et la liaison que ceci avait aussi bien avec le milieu politique, qu’avec les entrepreneurs romains.

Quelques jours avant la journaliste du quotidien La Repubblica Federica Angeli avait reçu sur son profil Facebook des menaces de mort contre ses enfants. Federica Angeli vit sous escorte depuis plus d’un an et demi. « Comment puis-je ne pas avoir peur de ce qu’ils écrivent? Cette fois, ils n’ont eu aucun scrupule » a déclaré la journaliste. Elle avait déjà reçu en août deux autres attaques par des membres du clan Spada du village de Ostie.

INTIMIDATION – Le 19 octobre 2014 Annalisa Perla, journaliste de l’émission L’Aria che tira diffusé sur la chaîne LA7, a été menacé alors qu’elle tentait d’interroger les treize familles qui vivent dans le Palais de Caserte sans autorisation. L’un des occupants, après l’avoir intimé de s’en aller, l’a suivi avec un bâton.

Dans la nuit du 4 et 5 Novembre sur les murs et les portes des rédactions des journaux Gazzetta di Modena et Il Resto del Carlino, quelqu’un a écrit « Carlino e Gazzetta sont complices d’une dérive sécuritaire » et « Pas de flicage ». Les visiophones ont été endommagés.

DECISIONS – Michele Santonastaso, avocat d’une partie du clan de la Camorra appelé Casalesi, a été condamné le 10 novembre dernier par le tribunal de Naples à un an de prison (peine suspendue). L’accusation est de menaces aggravée par le mode mafia à la journaliste Rosaria Capacchione et à l’écrivain Roberto Saviano. Ces menaces étaient contenues dans une lettre du boss des Casalesi que l’avocat avait lu pendant une audience en tribunal en 2008.

Le journaliste Franco Nicastro a été acquitté du crime de diffamation contre Vito Ciancimino, ancien maire de Palerme, parce le fait retenu contre lui ne tombe pas sous le coup de la loi pénale. La plainte avait été déposée par l’un de ses fils, Roberto Ciancimino pour un article publié par l’agence de presse ANSA en 2011.

TÉMOIGNAGE – Rosalba De Giorgi, la journaliste de l’émission Studio 100 qui avait été menacé le 28 octobre dernier par un homme armé d’un pistolet jouet a raconté à Ossigeno que la même personne avait déjà réussi à entrer dans le studio. Pendant cet épisode il avait donné l’impression d’être là par erreur.

Menaces. La voiture du journaliste Lirio Abbate a été suivie
C’est arrivé le 11 novembre à 22h à Rome. En Septembre, il avait reçu d’autres menaces. Il avait publié une enquête sur les fascistes et la mafia dans la capitale
Lirio Abbate, journaliste d’investigation à L’Espresso, a été suivi par une voiture suspecte, le soir du 11 novembre. Le véhicule, une Renault Clio, a suivi la berline du journaliste, alors qu’il rentrait chez lui accompagné de son escorte. En savoir plus

Rome. Journaliste Ballarò menacé après l’interview à Lirio Abbate
Francesca Fagnani avait interrogé le journaliste de L’Espresso. Quelques minutes plus tard, la voiture de Lirio Abbate avait été suivie sur les quais du Tibre
La journaliste Francesca Fagnani, envoyée de l’émission Ballarò, avait réalisé un reportage sur la mafia dans la capitale. Celui-ci avait été diffusé dans la soirée du mardi 11 novembre 2014. Dans son sujet elle avait inclus une interview au journaliste Lirio Abbate, envoyé du magazine L’Espresso, comme expert en matière. Le lendemain, Francesca Fagnani avait reçu des menaces anonymes qui avaient été publiées sous forme de commentaires, apparus mercredi 12 novembre sur le site de Ballarò. En savoir plus

Federica Angeli : « Ils menacent mes enfants. C’est affreux »
La journaliste avait fait une apparition à l’émission d’enquête Le Iene. Le lendemain des phrases intimidatrices étaient apparues sur sa page Facebook
Federica Angeli, la journaliste du quotidien La Repubblica, avait participé, le 30 octobre 2014, à l’émission Le Iene, pour expliquer pourquoi elle vit sous protection policière depuis plus d’un an. Elle a raconté qu’en 2013, tout près de son habitation sur le littoral romain à Ostie, elle avait été témoin oculaire d’une fusillade. Le lendemain la diffusion de son interview, le 31 octobre, Federica Angeli a reçu sur sa page Facebook des insultes et des menaces contre ses enfants. En savoir plus 

Caserte. Journaliste à La7 menacé avec un bâton
Annalisa Perla a été poursuivi par un des locataires illégales du Palais de Caserte. L’homme lui avait dit de s’en aller. Les passants sont intervenus
La journaliste de l’émission L’Aria che tira diffusé sur la chaîne LA7, Annalisa Perla, a été menacé le 19 octobre 2014 lors qu’elle tentait d’interroger les treize familles qui vivent dans le Palais de Caserte sans autorisation. L’un des occupants, après l’avoir intimé de s’en aller, l’a suivi avec un bâton. En savoir plus 

Modène. Inscriptions menaçantes apparus dans les rédactions
Des phrases inquiétantes écrites avec un spray noir sont apparues la nuit entre 4 et 5 novembre
Il Resto del Carlino et Gazzetta di Modena, les deux principaux journaux de Modène, ont été ciblés par des épisodes de vandalisme la nuit qui va du 4 au 5 Novembre. En savoir plus 

Menaces à Saviano et Capacchione. Avocat des Casalesi reconnu coupable
Un an d’emprisonnement pour Michele Santonastaso. Acquitté Carmine D’Aniello, Francesco Bidognetti et Antonio Iovine. L’écrivain : « Ils ne sont pas imbattables »
L’avocat Michele Santonastaso a été condamné le 10 novembre 2014 par le tribunal de Naples à un an de prison (peine suspendue) pour menaces, aggravée par le mode mafia à la journaliste Rosaria Capacchione et l’écrivain Roberto Saviano. L’avocat Carmine D’Aniello, l’ancien boss Francesco Bidognetti et Antonio Iovine ont été acquittés car « ils n’ont pas commis le crime ». En savoir plus 

Acquitté journaliste poursuivi par le fils de Vito Ciancimino
Roberto Ciancimino avait porté plainte contre le journaliste pour une accusation de diffamation contre l’ancien maire de Palerme
Franco Nicastro a été acquitté par le juge d’instruction Luigi Petrucci pour une accusation de diffamation car le crime n’existe pas. En savoir plus 

Tarante. Irruption studio 100. La journaliste: « Je l’avais vu autres fois »
La présentatrice de Studio 100 de Taranto raconte l’incursion de l’homme armé d’un pistolet jouet le 28 octobre. La solidarité de sa station, l’intervention rapide des agents
« Quand j’ai vu l’homme entrer dans le studio et fermer la porte à clé, j’ai vraiment eu peur, mais j’ai été capable de maintenir un calme apparent car je n’avais pas de choix ». En savoir plus 

RR

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Questa pubblicazione è stata prodotta con il contributo dell'Unione Europea. La responsabilità sui contenuti di questa pubblicazione è di Ossigeno per l'informazione e non riflette in alcun modo l'opinione dell'Unione Europea. Vai alla pagina del progetto Safety Net

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE