O2 en français

Sicile. Lettre contenant poudre à canon au journaliste Di Girolamo

Les menaces sont adressées aussi au procureur Di Pisa et à la police judiciaire. La missive anonyme est arrivée à la rédaction de Marsala.it

Une enveloppe anonyme a été remise au journal en ligne Marsala.it. Elle contenait de la poudre à canon et un message menaçant adressé au procureur de Marsala Alberto Di Pisa. C’est Ossigeno per l’Informazione qui l’a annoncé.

À l’intérieur de l’enveloppe, une feuille sur laquelle est écrit à la main, à l’aide d’un normographe, de transmettre le contenu du message au procureur de la République et à la brigade financière qui font partie de la police judiciaire, appelés aussi dans la lettre «Les Caïn de la finance». «Nous en avons tellement! Boom!». Le message termine avec une évidente référence à la poudre à canon. Le fait que l’enveloppe a été livrée à la rédaction du journal suggère que l’intimidation est adressée à Giacomo Di Girolamo, directeur de Marsala.it et de RMC101 radio. Le journaliste a porté plainte au Parquet de Marsala.

La lettre a été saisie pour être analysé. Giacomo Di Girolamo a publié plusieurs enquêtes sur la mafia et la pègre. Pour ses investigations il a été menacé plusieurs fois. Depuis longtemps le journaliste mène une bataille pour dénoncer la cavale du patron de la mafia Matteo Messina Denaro qui pourrait se réfugier près de Trapani. Souvent Giacomo De Girolamo s’adresse directement à lui en lui demandant sans cesse «Matteo où est-tu?» La lettre avec la poudre explosive à l’intérieur est retenue par les collaborateurs du journaliste la menace la plus grave qu’il a reçu jusqu’à présent.

L’ordre des journalistes de la Sicile, dans un communiqué de presse, a exprimé «solidarité et proximité» à Giacomo Di Girolamo, au procureur Di Pisa et aux enquêteurs et a invité le journaliste «à continuer à travailler avec le même courage et le même enthousiasme» avec l’assurance que «tous les journalistes siciliens sont à côté de lui». Ensuite l’ordre des journalistes a invité le préfet et la police à «assurer à tous les destinataires de ces intimidations ignobles une condition de paix et de sécurité».

Solidarité et proximité ont été également exprimé par Alfonso Cicero, président dell’Irsap Sicile, l’Institut régional pour le développement des activités productives et par le président de la commission régionale anti-Mafia Nello Musumeci.

ASP

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *