O2 en français

Catane. Cierge sous domicile boss mafia. Deux journalistes poursuivis

Enquêtés pour diffamation suite à un article sur arrêt inhabituel du cierge lors de la procession des producteurs de fruits et légumes pendant la fête de Sant’Agata

Dario De Luca et Luisa Santangelo, journalistes à MeridioNews en Sicile, ont reçu une plainte en diffamation suite à la publication d’un article daté du 4 février 2015, concernant la fête de Sant’Agata, patronne de Catane. La cause a été intentée par les producteurs de fruits et de légumes.

Les deux journalistes avait écrit que lors de la procession, le cierge de la corporation des producteurs « était sorti de son parcours, se déplaçant de l’itinéraire autorisé et s’était arrêté quelques heures dans une ruelle de la l’ancienne cours, un quartier très populaire » ; voilà le récit de De Luca à Ossigeno. Selon les journalistes un arrêt plutôt étrange : dans cet endroit vit Massimiliano Salvo, en résidence surveillée suite à des accusations pour avoir tenu un rôle important dans les grandes conspirations criminelles de la mafia. L’article rapportait que le Cierge s’était arrêté à quelques mètres de sa porte et s’était mis à danser la annacata (danse traditionnelle sicilienne que l’on fait en se berçant), mouvement habituel lors des stationnements.

Après la publication de MeridioNews, la nouvelle a été reprise par de nombreux sites et par la télévision locale et nationale, provoquant une grande fureur. L’article a également provoqué une enquête ultérieure de la part de la PJ de Catane.

CT-COT

Leggi in Italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *