O2 en français

Diffamation. Président équipe Sampdoria Ferrero poursuit Mario Giordano

L’annonce a été publiée sur le site de l’équipe de football le 10 mars 2015. Dans la soirée, la réponse du journaliste : « C’est mon travail, que cela vous plaise ou non »

Le 10 mars 2015, le président de l’équipe de Football Sampdoria (Serie A) Massimo Ferrero a chargé ses avocats de procéder à un procès en diffamation contre le directeur du journal télévisé TG4 Mario Giordano. C’est arrivé à la suite de la publication du livre intitulé Pescecani. Quelli che si riempiono le tasche alle spalle del Paese che affonda (Requins. Ceux qui remplissent leurs poches derrière le naufrage du pays, ndr), écrit par Mario Giordano publié le même jour de la demande de la plainte. La nouvelle a été rapporté par le site de l’équipe de football Sampdoria qui a publié une lettre de son président annonçant la poursuite.

La note reportait : « Ce qui est écrit dans son dernier livre, tel que rapporté par les quotidiens Libero et La Stampa, ce qui a été dit à la télévision, c’est seulement pour faire de la publicité à son dernier ouvrage. Voilà tout ceci m’est fortement nuisible. Je me rends compte que s’il ne parlait pas de moi le livre, n’aurait pas eu cette visibilité, mais il y a une limite à la rumeur », conclut le président.

Dans la soirée Mario Giordano a répliqué : « Le jour de l’élection de monsieur Massimo Ferrero à la présidence de la Sampdoria, celui-ci a négocié une faillite frauduleuse à Busto Arsizio sur l’histoire Livingston. Jusqu’à présent, personne n’avait lu les papiers, moi je l’ai fait et j’ai raconté cette histoire. C’est mon travail, que cela vous plaise ou non ».

RR-COT

Leggi in italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE