O2 en français

Pouilles. Brindisi. Rédaction magazine « La lanterna del popolo » incendiée

Les pompiers : « C’est un acte de malveillance ». Le journal a critiqué le conseil municipal. 30 mille euros de dommages. En 2008 il y avait eu un autre incendie

Dans la soirée du 30 novembre 2014 à Carovigno dans la province de Brindisi dans les Pouilles, la rédaction du magazine La Lanterna del Popolo a été incendié. Depuis, trois mois se sont écoulés et il n’y a pas encore un coupable. Les enquêtes des carabiniers sont toujours en cours.

Ce jour-là, vers vingt heures du soir, certains individus ont brisé la porte d’entrée en vitre du siège du journal. Ils sont entrés pour éparpiller un liquide inflammable dans les locaux du magazine et ils ont mis le feu. Les flammes ont détruit les ordinateurs, les chaises, un canapé, des documents et une imprimante. La police a dit qu’il s’agissait un incendie criminel car elle a trouvé des traces d’essence. La rédaction du magazine avait déjà été victime d’une attaque le 6 Janvier 2008, quand quelqu’un a mis le feu en versant un liquide inflammable sous la porte. À l’époque les flammes avaient détruit la vitrine et les murs noircirent.

« À présent la rédaction est toujours impraticable, le dommage est d’environ 30 mille euros, raconte Domenico Basile, directeur du magazine à Ossigeno. « La date de l’attaque n’est pas fortuite : le lendemain, le journal aurait du aller dans la distribution », dit-il.

« Avant ce terrible épisode, nous avons publié une série d’articles très critiques de l’administration de la ville dirigée par le maire Cosimo Mele » explique le directeur.

RR COT

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *