O2 en français

Sicile. Marsala. La télé « Canale2 » mise en examen pour diffamation

Baldarotta et Musumeci accusés d’avoir rapporté une fausse communication de la police. Scirè s’est constitué partie civile. Il était effectivement étudié et non accusés

Le 2 mars 2015, Nicola Baldarotta et Paolo Musumeci, respectivement directeur et rédacteur de la station de télévision locale Canal 2, ont été mis en examen par le parquet de Marsale en Sicile. La poursuite en diffamation contre les journalistes a été intentée par Vincenzo Scirè, homme impliqué dans l’opération antimafia « Golem 2 » remontant au 15 mars 2010. Cette action a conduit en prison plusieurs affiliés à Cosa Nostra (nom de la mafia sicilienne, ndr) qui étaient proche au boss Matteo Messina Denaro, boss mafieux en cavale depuis 1993. Shirè a demandé un dédommagement, sans demande avant un rectificatif.

Le procès découle d’un malentendu : Canale 2 avait rapporté la  nouvelle que Vincenzo Shirè était dans la liste des personnes arrêtées dans l’opération « Golem 2 ». L’information avait été diffusée avec un communiqué de presse préparé par la police dans le centre opératif de Rome et diffusée par l’équipe de Trapani. En fait Scirè n’avait pas été arrêté mais seulement enquêté.

COT

Leggi in italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE