O2 en français

« Charlie Hebdo ». Ossigeno, L’europe doit renforcer la protection des journalistes

L’intervention du directeur de l’Observatoire italien à la Conférence de Belgrade sur la protection des journalistes dans l’OSCE

Belgrade, le 26 mars – « Après l’attaque contre Charlie Hebdo, il y a eu dans toute l’Europe une forte mobilisation émotionnelle. Plusieurs pays ont lancé de nouvelles mesures anti-terrorisme, mais jusqu’à présent il n’y a eu aucune réponse politique concrète au problème qui a émergé avec urgence le 7 janvier à Paris. C’est-à-dire de quelle façon renforcer la protection et la sécurité des journalistes menacés en raison de leur travail et de l’exercice de la liberté d’expression », a déclaré Alberto Spampinato lors du débat sur ce sujet qui a eu lieu à Belgrade au cours de la conférence de l’OSCE, où ont participé le vice-président de l’AEJ William Horsley et le professeur serbe Mme Snjezana Milivojevic.

« Il faut vaincre l’impunité, promouvoir chez les citoyens l’esprit de tolérance et la conscience qu’ils ont le droit d’être informé. Mais surtout – a ajouté Spampinato – il faudrait renforcer l’ensemble du cadre juridique et législatif protégeant la liberté d’expression au niveau européen. Il y a trop de lacunes dans lesquelles faufilent de nouvelles formes de censure camouflée. Ces trous législatifs permettent la violence et de nombreux abus. Avant tout ce sont le Conseil européen et le Parlement européen qui doivent donner des réponses. Des milliers de journalistes doivent discuter la question des menaces et des représailles qu’ils rencontrent au cours de leur travail et qui souvent les obligent à vivre sous escorte. Ces institutions doivent stimuler la liberté d’expression par des actions énergiques telles que celles que la Banque centrale européenne a mis en œuvre pour relancer le crédit bancaire ».

« En plus, il serait également nécessaire – a conclu Spampinato – que dans chaque pays, même dans les pays occidentaux les plus avancés, on fasse de la surveillance active contre les intimidations qui affectent les journalistes, selon le modèle testé efficacement en Italie par Ossigeno. Je rappelle que notre méthode a permis, en quelques années, de connaître les noms des 2250 journalistes victimes de violences et d’abus en raison de leur travail ».

ASP-COT

Leggi in Italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *