O2 en français

Mafia. Ostia. Deux associations menacent Federica Angeli sur Facebook

La dernière intimidation le 19 avril 2015. À ce sujet le Parquet de Rome a ouvert une enquête

Federica Angeli, journaliste au quotidien La Repubblica, contrainte de vivre sous protection policière depuis presque deux ans, est victime d’insultes et de menaces de la part des membres de deux associations Anti-mafia d’Ostie. La dernière intimidation a été faite le 19 avril par Piero Fierro, coordinateur romain des citoyens contre la mafia et la corruption. Dans un message paru sur sa page Facebook, il a écrit : « Maintenant, je comprends pourquoi tu es si agitée, si la vérité sort, on va te retirer l’escorte. Avec toutes les faussetés que tu as écrites pendant deux ans, ma chère fille de putes, tu seras dans la merde ».

D’autres menaces ont été écrites par Paula Filipe Dejesus et Andrea Schiavone, tous les deux responsables de l’association de la Anti-mafia Luna Nuova d’Ostie. « Pour ce qui concerne les menaces que ces gens m’ont adressées dans leurs profils personnels et dans ceux des soi-disant associations Anti-mafia dont ils sont responsables. Le Parquet de Rome est en train d’enquêter depuis le 8 mars 2014 suite à ma plainte – a dit la journaliste à Ossigeno – À cette époque, Paula Dejesus a publié sur sa page Facebook une photo d’une calla blanche accompagnée de la phrase : ‘à l’héroïne de la Anti-mafia (si tu ne connaîs pas la signification de ces fleurs, tape sur Google). Normalement, ces fleurs sont associées à des gens qui meurent à un jeune âge », explique Angeli.

RR-COT

Leggi in Italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *