O2 en français

Texto menaçant au journaliste émission « Le Iene »

Matteo Viviani a reçu un texto qui l’invitait à suspendre son activité d’enquête. « J’ai porté plainte et je continue dans mon travail », a dit-il à Ossigeno

« SOSPENDI DAL SERVIZI PUBBLIC è gente cattiva ti sta preparando ultimo vestito . nn usi piu il maserati? i profumi tutto ok? controlla la casset pt presto. ult avv ». Voilà le texto que Matteo Viviani – envoyé de l’émission d’enquête Le Iene diffusée sur la chaîne privé Italia 1 – a reçu sur son portable jeudi 16 avril 2015 à 10h20.

Il s’agit d’un message de menace qui n’est pas écrit dans un bon italien et difficile à traduire en français, mais il est clair que « des gens qui sont méchants vont te préparer ton dernier vêtement au cas où tu n’arrêtes pas son activité »

L’expéditeur du message n’a pas encore été identifié, mais l’on sait que le texto a été envoyé à partir d’une cabine téléphonique près de Caserte (Naples).

« Il n’existe aucune preuve – explique Viviani à Ossigeno – mais je pense que le message a été envoyé afin de me dissuader de diffuser le dernier travail que je venais de terminer ». Le reportage a ensuite été diffusé le soir même : il s’agit de la deuxième partie d’une enquête qui rapporte le harcèlement qu’une jeune fille venait de subir dans le couvent des Frères Mineurs Capucins de San Giovanni Rotondo (voir le reportage).

Viviani a choisi de signaler l’incident à la police, « parce que – dit-il – je pensais que c’était la meilleure chose à faire. Ne pas porter plainte aurait signifié laisser un terrain fertile à ceux qui utilisent ce genre d’intimidations. Malgré la menace, je continuerai dans mon travail ».

EP-COT

Leggi in Italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *