O2 en français

Diffamation. Sienne, blogueur acquitté. Il avait parlé d’abus de pouvoirs

Depuis des années Raffaele Ascheri écrivait dans ses écrits, sur les liens entre les pouvoirs de Sienne. Deux prélats l’on poursuivi à cause de l’expression « bande de la Curie »

Pendant des années, le blog L’Eretico di Siena a été le seul a raconté les liens entre les pouvoirs à Sienne. Il s’agissait « d’un enchevêtrement harmonieux fait de liens, de rapports d’amitiés et de services rendus », c’est ainsi que Stefano Bisi, ancien directeur du Corriere di Siena et Grand Maître du Grand Orient d’Italie (Maçonnerie italienne, NDLR) avait défini l’affaire. Raffaele Ascheri n’est pas un journaliste, mais il est professeur d’italien et d’histoire dans un collège à Sienne. Mais dans la ville, tout le monde l’appelle « L’Eretico di Siena ». Vendredi 17 avril 2015, M. Ascheri a été acquitté parce que le crime n’existait pas. Il avait été accusé d’avoir diffamé l’archevêque de Sienne, Mgr. Antonio Buoncristiani et l’économe de la Curie l’abbé Giuseppe Acampa.

La décision a été rendue par le juge Pier Andrea Valchera, le ministère public avait demandé 30 jours de prison. Depuis des années, Ascheri raconte les relations et les intérêts entre les pouvoirs locaux : le Parti démocrate, la banque Monte dei Paschi di Siena et la Curie. Le professeur l’a relaté aussi bien sur son blog que dans son livre La casta di Siena, Le mani sulla città e Mussari Giuseppe. Una biografia (non autorizzata). Pendant ces dernières années, Ascheri a anticipé les événements qui ont submergé la ville toscane. En mars 2012, parmi ses scoops, un an avant que l’affaite devienne publique, il avait annoncé la question Alexandria-Nomura. À présent, il y a un procès en cours contre les anciens dirigeants de la Banque Monte dei Paschi di Siena.

GA-COT

Leggi in Italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *