O2 en français

Encore des menaces contre Borrometi. La police confisque des munitions

Perquisitions et plaintes contre les auteurs des menaces publiées sur Facebook. Certains ont des condamnations antérieures. L’Ordre de la Sicile remercie le préfet de la ville et de la police

Le 27 mai 2015, la patrouille policière de Raguse a effectué des dizaines de perquisitions chez divers résidents des villes de Raguse, Vittoria et Comiso. Ces fouilles visaient à identifier les auteurs des récentes menaces faites à travers les profils Facebook contre un journaliste qui a écrit plusieurs articles sur la mafia de la province de Iblea. Le journaliste en question est Paolo Borrometi. Celui-ci vit sous escorte policière depuis septembre 2014 à la suite de menaces et d’attaques reçues après la publication de nouvelles exclusives concernant les activités de la mafia locale. Pendant les perquisitions, la police a confisqué des munitions pour armes à feu détenues illégalement. Le président de l’Ordre des journalistes de la Sicile Riccardo Arena a renouvelé sa solidarité à Borrometi. Arena a ensuite remercié le commissaire et le préfet qui ont enquêté et identifié les auteurs des menaces.

Selon la police, les menaces étaient graves et explicites. L’un des prévenus avait publié des photos de lui avec un fusil à la main. Deux d’entre eux avaient plusieurs condamnations antérieures. Ils ont été accusés de possession illégale de munitions de fusil car dans leurs garages des centaines de cartouches et d’ogives ont été trouvés. Celles-ci seront envoyées à la police scientifique pour l’analyse balistique.

PC-ASP-COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *