O2 en français

Mafia. Raguse. Menaces sur FB contre Borrometi. « Il faut une protection adéquate »

Le journaliste qui vit sous escorte policière avait rapporté sur son blog qu’il y avait des infiltrations mafieuses dans le marché local de Vittoria

« T’as peu de temps à vivre », « On n’a pas peur de faire manger de la boue à un flic ! », « sal asticot ». Voilà certaines des insultes que Paolo Borrometi, journaliste de 31 ans, sous escorte policière depuis août 2014, a reçues sur Facebook. Il avait rapporté qu’il y avait des infiltrations mafieuses dans le marché local de Vittoria dans la province de Raguse en Sicile. L’article a été publié le 7 avril 2015 dans le journal en ligne La Spia de la ville de Modica duquel Borrometi est directeur responsable.

« Les menaces sont apparues dans des commentaires et des messages sur le profil de La Spia, écrites par des personnes liées au crime organisé, lesquelles ont déjà été inculpées et qui maintenant sont de nouveau accusées pour association de malfaiteurs. La première menace a été faite par le frère du chef de la mafia de la petite ville de Vittoria, la dernière était une image d’une affiche souhaitant ‘a tous de mourir’ ». Voilà l’explication de Borrormeti à Ossigeno.

DF-COT

Leggi in Italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE