O2 en français

Milan. Racket ventes aux enchères. Chroniqueuse Corsera menacée, policier prévenu

En 2013, Elisabetta Andreis a reçu un appel menaçant. Selon les enquêteurs le coup de fil provenait de l’antichambre du Président de la Cour d’appel

Le brigadier des carabiniers Roberto Scapoli fait l’objet d’une enquêté du parquet de Milan à cause de prétendues menaces contre la journaliste Elisabetta Andreis, rédactrice du quotidien Corriere della Sera. Scapoli est depuis plusieurs années à la tête de l’escorte du président de la Cour d’appel de Milan, Giovanni Canzio. Le magistrat n’a aucun lien avec cette affaire. La journaliste avait reçu un appel menaçant pendant qu’elle enquêtait sur les adjudications de ventes aux enchères judiciaires. En particulier, elle enquêtait sur un appel d’offres organisé par la Chambre de Commerce de Milan avec des fonds de l’Expo. Cette offre devait attribuer la publication web des avis aux enchères de la Cour de Milan à une entreprise. L’Autorité de contrôle anticorruption dirigé par Raffaele Cantone a jeté son dévolu sur l’appel d’offre, car l’assignation avait été remportée avec une baisse trop importante (72,5%).

Elisabetta Andreis avait reçu l’appel menaçant le 10 janvier 2013 et à l’époque elle avait immédiatement dénoncé le fait. Pendant l’appel anonyme une voix avait demandé à la journaliste où elle se trouvait à ce moment-là. « Et où est ton bureau ? Il faut que tu nous répondes – dit la voix avant de raccrocher – sinon c’est nous qui allons te trouver ».

L’enquête menée par le procureur Paolo Filippini a été révélé par le quotidien Il Fatto Quotidiano dans deux articles de Gianni Barbacetto publiés le 14 et le 15 mai 2015. Le premier était intitulé « Palais de Justice, l’espion et la chroniqueuse ». Le deuxième « Appel d’offres avec des fonds de l’Expo, Canzio et l’espion ». Le récit des articles correspondait aux faits rapportés dans les actes judiciaires.

GA-COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *