O2 en français

Rome. La municipalité interdit de parler avec les journalistes aux enseignants

Le 22 avril 2015, Maria Rosaria Turchi, fonctionnaire de la municipalité de la ville, a diffusé une circulaire exhortant les enseignants de ne pas parler aux journalistes

La municipalité de Rome a interdit de communiquer avec les journalistes aux enseignants, y compris par le biais des réseaux sociaux. Ces jours-ci, on discute un nouvel accord sur le contrat des enseignants. Et si quelqu’un ose désobéir, il y aura des conséquences. L’enjeu, dit la directive, est « le prestige de la capitale ».

« La disposition de la municipalité de Rome est une limite à la liberté d’expression » a déclaré le secrétaire du syndicat romain, Lazzaro Pappagallo dans un communiqué. Celui-ci a suggéré à la municipalité « d’honorer le prestige de la capitale, en garantissant la transparence et le pluralisme du comportement, même lorsque cela n’est pas le résultat d’une seule pensée ».

« Nous sommes obligés de croire que l’administration actuelle de la ville de Rome a une vue trop restrictive de l’article 21 de la Constitution ». C’est le commentaire du secrétaire de l’Ordre des journalistes, Paolo Pirovano, et du conseiller national, Alessandro Sansoni. « Nous nous attendons à ce que le maire de Rome, Ignazio Marino prenne les distances explicites de cette attitude intimidante ». Voilà la déclaration publiée par les deux membres de l’Ordre.

RDM-COT

Leggi in Italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *