O2 en français

Brescello. Un agent de police/journaliste gagne procès contre municipalité

Il y a 13 ans, Donato Ungaro avait été accusé de violation du secret de l’administration. La cour suprême lui a donné raison. Maintenant, il veut reprendre son emploi

En 2002, Donato Ungaro était un agent de la police à la municipalité de Brescello (Reggio Emilia). En même temps, il était correspondant du quotidien local Gazzetta di Reggio. À l’époque, Hermes Coffrini, le maire de la ville de Brescello, l’avait autorisé à cultiver sa passion pour le journalisme tout en complétant son salaire. Soudain, le journal publia un article importun et le maire lui donna son congé. À son avis, il avait rapporté des informations confidentielles sur l’administration locale. Ungaro avait présenté un recours. Après treize ans de batailles judiciaires, il a gagné la guerre. Finalement, le 11 Juin 2015, la cour suprême lui a donné raison.

Le 22 juillet 2015, la cour de Reggio Emilia discutera de l’indemnité due au journaliste par la municipalité. Cette indemnisation pourra tout simplement être une rémunération ou une réintégration dans son poste de travail. En fait, après les difficultés de ces années, Ungaro espère pouvoir retourner à son emploi.

« Après le licenciement – a-t-il expliqué – il a été très difficile de m’en sortir. J’ai arrêté de travailler pour le journal Gazzetta di Reggio, mais j’ai continué à exercer mon métier de journaliste. J’ai eu mon habilitation en 2005 et j’ai commencé à collaborer avec plusieurs journaux : Gazzetta di Parma, TvParma, L’Unità, Tg La7, Telereggio et Mantova TV. Malheureusement, je n’ai jamais eu un vrai contrat de travail. À présent, je suis chauffeur de bus à Bologne. Je souhaite qu’à la suite de l’audience du 22 juillet 2015, je sois réintégré au sein de la municipalité de Brescello ».

EP COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *