O2 en français

Enna. Diffamation contre journaliste. Ordre, syndicat partie civile

Procès contre deux auteurs présumés d’un dépliant diffamatoire contenant de fausses accusations adressées à la journaliste Cristina Puglisi et à un ancien chef de la police

Le 19 juin 2015, la cour d’Enna a décidé que l’Ordre des journaliste de la Sicile et l’association de la presse de la ville d’Enna (le syndicat, NDLR) ont le droit de se porter partie civile dans le procès contre les soi-disant « corbeaux- corneilles» de la ville de Nicosia. Il s’agit des deux auteurs présumés du geste diffamatoire contre la journaliste Cristina Publisi et l’ancien dirigeant du commissariat de Nicosia, Daniele Manganaro. Le 12 février 2013, les deux hommes les avaient insultés à travers des brochures déposées derrière les rideaux de fer des magasins.

L’ordre des journalistes et Cristina Puglisi sont représentés par l’avocat Salvatore Timpanaro. La décision a été prise par le juge unique Andrea Agate.

PC COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE