O2 en français

Journalistes engagés en guerre. Représentante OSCE rappelle les gouvernements

Ils doivent protéger les envoyés renonçant à la propagande, a déclaré Dunja Mijatovic à Vienne, lors de la conférence sur la sécurité des journalistes

Vienne – « Il faut du courage », a déclaré la Représentante de l’OSCE pour la liberté des médias Dunja Mijatovic. Elle l’a répété plusieurs fois, à Vienne, lors de la réunion « Journalists Safety, Media Freedom and Pluralism in Times of Conflict » pour discuter le problème (sous-estimé) de la protection des journalistes européens, notamment dans les zones où des conflits sont en cours. Le courage des journalistes qui risquent leur vie ne suffit pas. En s’adressant aux gouvernements des États membres de l’OSCE, elle les a invités à « se regarder dans le miroir, à être plus courageux et à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les journalistes » qui suivent les conflits pour les rapporter au public.

Certains gouvernements paraissent plus intéressés par la sécurité nationale et par la propagande, plutôt qu’à la protection des journalistes. Ils ne devraient pas « tenter de corrompre et de manipuler les médias pour leur propre agenda politique ». Ils ne devraient pas le faire parce que « sans un journalisme courageux, il ne peut y avoir de démocratie ».

MF COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *