O2 en français

Diffamation. De Stavola acquitté. L’entrepreneur Pignataro l’avait poursuivi

Le crime n’existe pas selon le juge de la Cour de Santa Maria Capua Vetere. Salvatore Minieri a retiré la plainte mais a facturé des honoraires

Le 10 juin 2015, le juge de la Cour de Santa Maria Capua Vetere, Pasquale D’Angelo, a acquitté le journaliste Davide De Stavola, car « Le crime n’existe pas ». Le 13 janvier 2011, l’entrepreneur de Pignataro Maggiore, Giulio Parisi, avait déposé au commissariat une plainte pour diffamation contre De Stavola, à l’époque directeur responsable du journal en ligne www.pignataronuova.it, et contre l’éditeur e directeur éditorial, Salvatore Minieri. Cependant le journal a arrêté sa publication. Le jugement contre Minieri avait été classé à la suite du payement des frais de justice à sa charge.

Giulio Parisi, assisté par l’avocat Mauro Iodice, avait assumé le rôle de partie civile dans le procès. La plainte est considérée comme l’un des épisodes offensifs des supporters de l’ancien maire de Pignataro Maggiore contre les journalistes qui le critiquaient.

DDS ASP COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *