O2 en français

L’alarme de « L’espresso » au sujet de la sécurité de Nello Trocchia

Le 10 juin 2015, un patron de la Camorra a déclaré : « Je vais lui fracassé le crâne ». Pourtant, aucune mesure n’a été prise pour protéger le journaliste

Le journaliste Nello Trocchia apprend par un document réservé des gendarmes que deux hommes appartenant à la Camorra sont en train d’organiser de graves représailles contre lui. Dans des écoutes téléphoniques les deux utilisent des phrases menaçantes. Le journaliste est troublé car les autorités n’ont encore adopté aucune mesure pour le protéger. Et pourtant un mois est passé depuis que les gendarmes ont prévenu le Parquet Antimafia de Naples. De plus, jusqu’à présent le journaliste n’a pas encore été informé de manière officielle de ces menaces. L’affaire a été rapportée par le journaliste Giovanni Tizian, collaborateur de L’Espresso, sur le journal en ligne du magazine espresso.repubblica.it.

Les gendarmes avaient organisé des surveillances audio. Ils avaient enregistré la voix des deux frères, un patron en prison et son frère, qui discutaient comment punir Trocchia. Ils étaient mécontents car le journaliste avait à plusieurs reprises publié des articles à leur sujet. Les termes utilisés par les deux ne sont guère réjouissants : « À celui-ci, je vais lui fracasser le crâne et après on peut même m’arrêter », dit le frère patron. En écoutant les phrases suivantes, il en résulte que les deux connaissent bien le lieu où le journaliste travaille.

Pourtant, même si les gendarmes ont envoyé les documents concernant Trocchia au Procureur le 10 juin 2015, les autorités n’ont pas encore convoqué ou informé officiellement le journaliste.

Ossigeno exprime sa solidarité à Nello Trocchia et demande à la préfecture et au Procureur général de Naples de prendre en toute urgence les mesures de protection les plus appropriées.

FD ASP COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *