O2 en français

Cardinal Bertone poursuit quatre journalistes. Acte d’accusation dit le procureur

Le juge décidera en octobre 2015 au sujet concernant l’audience préliminaire de Rome. Ils risquent jusqu’à 6 ans de prison. L’ancien secrétaire d’État du Vatican nie tout rôle dans l’affaire Boffo qui remonte à 2009

La plainte qui avait été annoncée en Juillet 2014 (voir) par le cardinal Tarcisio Bertone avance. Il s’agit d’une poursuite contre quatre journalistes accusés de diffamation aggravée. Les journalistes en question sont : l’ancien directeur du quotidien Il Giornale Vittorio Feltri, l’éditeur de l’hebdomadaire L’Espresso, Bruno Maffellotto, et deux journalistes du même magazine. Le 15 octobre 2015, le juge de l’audience préliminaire à Rome décidera si le procès doit avoir lieu. Selon le procureur Francesco Scavo l’acte d’accusation doit être poursuivi. Ils risquent une peine de six mois à six ans d’emprisonnement.

Tarcisio Bertone, ancien secrétaire d’État du Vatican, a accusé les journalistes de diffamation aggravée. L’ancien directeur du quotidien Il Giornale, Vittorio Feltri, interrogé par le magazine L’Espresso, avait dit qu’en 2009 le cardinal avait joué un rôle important dans l’affaire Boffo. À l’époque, Bertone était secrétaire d’État du Vatican. Dino Boffo était le directeur du quotidien Avvenire, appartenant à la Conférence épiscopale italienne. Selon Feltri, le cardinal était impliqué dans la diffusion de nouvelles diffamatoires contre Boffo. Celles-ci l’avaient ensuite contraint de laisser son poste de directeur du journal.

ASP COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *