O2 en français

Cagliari. Journaliste et opérateur battus pendant le tournage

À peine arrivés dans un camp de Rom, ils ont été frappés à coups de pied par des jeunes. Le journaliste Antonello Lai dit : je dénonce la violence, je n’accuse pas les Rom

Dans la matinée du 9 septembre 2015 Antonello Lai, journaliste à Tcs, station de télévision locale de Cagliari, et son opérateur Matteo Campulla ont été attaqués et battus par des jeunes dans un petit camp de Rom construit illégalement sur la route 554 près de Cagliari. Le journaliste avait l’intention de documenter les conditions de vie difficiles des familles qui y vivaient. Aux questions les jeunes habitants du camp ont répondu d’abord par des menaces aux questions, ensuite à coups de poing et coups de pied. Après l’attaque les deux sont allés se faire soigner aux Urgences de l’hôpital de Cagliari. Le journaliste a eu six points de suture et 10 jours d’arrêt de travail, son opérateur en a eu pour une semaine.

Le journaliste a dénoncé l’agression, mais prend les distances de ceux qui adressent des accusations contre la communauté rom. « Bien sûr, j’ai reçu des coups – a déclaré Antonello Lai – et j’ai eu des points de suture, mais je ne veux pas mettre tout le monde dans le même sac. Je souhaite que cet épisode ne donne pas l’occasion de faire des généralisations faciles contre les Rom ».

« Quand nous sommes arrivés – a dit Lai à Ossigeno – quatre jeunes gens d’environ 18 ans sont venus à notre rencontre. J’ai commencé à poser des questions. Il a été immédiatement clair que nous n’étions pas les bienvenus. Ces gars nous ont menacés verbalement. Ils nous ont ordonné d’éteindre notre caméra et ont essayé de nous l’enlever. Ils ne l’ont pas fait car je suis intervenu et je leur ai dit de ne pas la toucher. C’est à ce moment-là que l’agression a commencé.

FD COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *