O2 en français

Facebook. Gibellina. Journaliste attaqué à la suite d’un post ironique

Nino Ippolito, attaché de presse du critique d’art italien, Vittorio Sgarbi, a été attaqué par le mari de l’adjointe maire pour avoir plaisanté sur une erreur de frappe dans une affiche de la ville

L’attaché de presse du critique d’art italien Vittorio Sgarbi et administrateur de la page Facebook Gibellina Nuova, Nino Ippolito, a été attaqué dans la nuit du 26 août dans le centre de Gibellina (Trapani). L’agresseur est Santo Balsamo, mari du maire adjoint. Celui-ci lui a donné deux coups de poing en plein visage. Ippolito a dénoncé l’attaque aux gendarmes de Gibellina. Avant l’attaque, Balsamo avait insulté le journaliste sur Facebook.

Le journaliste avait fait des commentaires ironiques sur sa page Facebook. Il avait fait remarquer une erreur de frappe dans une affiche de la ville. Le panneau reportait « Attenzione. Palco in alletimento (Attention. Scène en construction, NDLR) » au lieu de « in allestimento ».

Je suis toujours choqué par la réaction disproportionnée à mon commentaire ironique. J’avais prévu une réaction, même sévère, mais pas deux coups de poing en plein visage. C’est une réaction inappropriée. Entre autre, je connaissait la personne qui m’a attaqué et j’avais des relations cordiales avec elle », a déclaré le journaliste à Ossigeno.

Ippolito a reçu la solidarité de ses confrères, de ses amis et du maire de Gibellina qui a condamné l’acte de Balsamo, ramenant ce qui est arrivé à des questions personnelles et familiales.

DB COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *