O2 en français

Messine. Insulté, il avait critiqué tentes dressées dans parterre de fleurs

L’ordre des journalistes exprime sa solidarité à Lucio D’Amico. Des graffitis offensifs sont apparus après un éditorial sarcastique qui rapportait une protestation étrange

L’ordre des journalistes de la Sicile et le comité de rédaction du quotidien La Gazzetta del Sud ont exprimé leur solidarité au journaliste Lucio D’Amico. Il est rédacteur en chef adjoint du journal de Messine et directeur de la télévision locale Radio Televisione Peloritana Rtp. Dans la nuit du 4 au 5 septembre 2015, Des graffitis très offensifs sont apparus sur les murs Messine.

Les graffitis menaçants contre D’Amico lié à l’article Une tente dans chaque parterre de fleur, et le monde sera plus libre …, publié le 2 septembre 2015. Dans le texte, le journaliste critique ironiquement les militants qui protestent contre les autorités locales, sans les nommer. Ceux-ci avaient dressé des tentes dans un parterre de fleurs public en plein centre, juste en face du Palais de l’Université. D’Amico a fait de l’ironie sur la propagation de formes semblables de protestation.

DB COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE