O2 en français

Plainte, le délai était expiré. C’est la Cour d’appel qui le découvre

Le journaliste Minieri avait été poursuivi en 2009 à cause un article publié dans le journal Nuova Gazzetta di Caserta. Il avait été condamné en première instance

Le 24 mars 2015, la Cour d’appel de Salerne a acquitté le journaliste Salvatore Minieri accusé de diffamation. Le juge de la Cour de Salerne (sezione distaccata : Mercato San Severino) l’avait condamné en première instance à six mois emprisonnement et à payer les frais de justice. La Cour a établi la non recevabilité de la poursuite car la plainte a été déposée en dehors des délais prévus par la loi. Il s’agit donc d’une circonstance qui était évidente au moment où la plainte avait été déposée, c’est-à-dire en 2009.

« Je suis un pigiste qui vit de son travail, j’ai été contraint de subir un long procès qui n’aurait pas dû avoir lieu – a déclaré Minieri à Ossigeno –. On m’a même condamné en première instance. Pour me défendre, j’ai dû payer des honoraires à mes avocats. J’ai fait d’énormes sacrifices pour couvrir les frais juridiques ».

DL RDM COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *