O2 en français

Sava (Taranto). Journaliste diffamé, conseiller municipal condamné

Giuseppe Massarelli avait appelé « trou du cul ! » Mimmo Carrieri, le chroniqueur qui avait dénoncé la dégradation de l’environnement en publiant des photos d’un site d’enfouissement

Le 8 juillet 2015, Giuseppe Massarelli, conseiller de la municipalité de Sava (Taranto), a été condamné pour le crime de diffamation aggravée par la Cour de Taranto. Il doit payer 300 euros d’amende pour avoir insulté le journaliste Mimmo Carrieri, collaborateur du journal Viv@lavoce. Massarelli avait qualifié Carrieri de « trou du cul » dans un commentaire posté sur son profil Facebook. Massarelli a fait appel contre la décision de la condamnation pénale prononcée par le juge des enquêtes préliminaires. C’est ainsi que la condamnation est suspendue, car pour vérifier la responsabilité de l’accusé un nouveau procès doit avoir lieu.

Le journaliste, défenseur actif de l’environnement, interrogé dans l’émission de télévision Uno Mattina, avait décrit la dégradation de l’environnement de sa commune Sava. Ensuite, afin de documenter l’état d’abandon de son territoire, il avait posté quelques photos sur sa page Facebook. Entre autres, une image qui montrait une vieille poupée assise sur un WC abandonné et d’autres déchets dans une terre agricole.

Le 3 octobre 2014, le conseiller Giuseppe Massarelli avait réagi sur le même réseau social, accusant Carrieri de dénigrer la ville : « Ben oui, à la campagne tu as trouvé un semblable, espèce de trou de cul ! ».

RR DB COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE