O2 en français

Terzigno (Naples). Reporter attaqué à l’héliport utilisé pour les funérailles Casamonica

« Je vais te tuer ». Voilà l’attaque adressée au chroniqueur du journal en ligne Fanpage.it, Alessio Viscardi, et à un militant M5S qui l’accompagnait

Samedi 22 août 2015, le journaliste du journal en ligne Fanpage.it, Alessio Viscardi, et un militant du parti M5S, ont été menacés de mort et attaqués pendant un reportage à Terzigno, commune à 40 kilomètres au sud de Naples. Ils étaient à l’héliport d’où a décollé l’hélicoptère utilisé pour jeter des pétales de roses aux funérailles du patron Vittorio Casamonica, à Rome. C’est la rédaction du journal Fanpage.it qui l’a annoncé dans un communiqué de presse.

Le journaliste a d’abord tourné des images du terrain de l’héliport d’où est parti l’hélicoptère monomoteur R-22. Ensuite, il est allé à la recherche des propriétaires pour leur poser des questions. Premièrement pour quelle raison les Casamonica avaient choisi un héliport à 200 km de Rome. Deuxièmement pourquoi le pilote (l’ENAC lui a suspendu sa licence) a dévié de son plan de vol pour atteindre l’endroit où les funérailles ont été célébrées.

Pendant ce temps, quatre personnes sont arrivées en voitures et l’ont attaqué. Les images publiées sur le web ne sont pas nettes à cause de la bagarre. À un moment donné, l’appareil s’éteint. On entend quelqu’un dire : « Je vais te tuer, dépose la caméra, je te frappe ». Ces menaces – selon le communiqué de presse – sont adressées au journaliste. (ANSA).

Les parlementaires du parti « Movimento Cinque Stelle » faisant partie de la Commission Anti-mafia ont publié une déclaration exprimant leur solidarité à Alessio Viscardi. Ils ont également déclaré qu’un militant du Mouvement qui accompagnait Viscardi a été attaqué aussi. Selon l’avis des parlementaires, il y a « trop de points obscurs », ils doivent être clarifiés. « L’attaque contre le journaliste du site Fanpage.it et contre notre militant – conclut la déclaration des parlementaires – met en évidence que la gestion de l’héliport n’est pas légale : nous demandons ainsi que la police et le pouvoir judiciaire s’activent immédiatement. Nous exprimons notre solidarité aux victimes de l’attaque. De plus, nous souhaitons une extrême sécurité pour le journaliste et pour notre militant qui l’a accompagné sur place ».

ASP COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *