O2 en français

Diffamation. Directeur « Avvenire » en procès contre Alda D’Eusanio

La conductrice avait porté plainte contre lui à la suite d’un article pas signé publié dans le quotidien de la Conférence épiscopale italienne (Cei) où on définissait Mme D’Eusanio comme le symbole de la télé-poubelle

Le 22 septembre 2015, le juge des audiences préliminaires de Rome a mis en accusation Marco Tarquinio, directeur du quotidien Avvenire, et un journaliste qui avait écrit un article non signé. Les deux ont été inculpés de diffamation. L’article en question avait été publié le 6 novembre 2013. Alda D’Eusanio avait porté plainte contre eux car le journaliste, dont on ne connaît pas le nom, avait critiqué un commentaire de la conductrice pendant l’émission La Vita in Diretta diffusée sur la chaîne publique Rai 1 où elle avait été invitée. Le journaliste avait dit que Mme D’Eusanio était le symbole de la télé-poubelle.

COA DB COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *