O2 en français

Diffamation. Saisie contre Verdini suite plainte contre quotidien « Il Fatto Quotidiano »

Il y a un an, il avait été condamné à payer les frais de justice. Aujourd’hui Il pourrait demander au Pdl de les payer car il en était le coordonnateur

Le 1er juillet 2015, les huissiers de justice de la Cour d’appel de Florence ont saisi deux tableaux et une bibliothèque possédés par le sénateur Denis Verdini, couvrant les frais de justice de 13 mille euros. Le parlementaire doit payer ses frais au quotidien Il Fatto Quotidiano et à la journaliste Wanda Marra. Il avait intentée une plainte pour diffamation qui avait été rejeté. Le 20 octobre 2014, les juges de la Cour civile de Rome l’avaient condamné. La saisie a été rapportée par Il Fatto Quotidiano.

Les biens saisis sont une peinture du XIXème siècle de Raoul Arus, d’une valeur de 5 mille euros, un tableau d’Ademollo évalué à 25 mille euros et une bibliothèque en bois laqué évaluée à 6 mille euros. Le 29 octobre 2015, une audience pour fixer la date de la vente aux enchères des biens saisies aura lieu à Florence. L’avocat de Verdini, Ignace Abrignani, envisage déposer une objection pour faire payer les 13 mille euros au parti Pdl. À l’époque Verdini était le coordinateur du parti Pdl et l’attaque était contre le parti.

COA DB ASP COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *