O2 en français

Il demande 600 mille euros pour sa photo publiée dans journal

C’est le président de Volsca Ambiente e Servizi qui s’occupe de l’élimination des déchets. Il n’avait pas été enquêté. Son avocat demande condamnation pour litige vexatoire

600 mille euros de dommages et d’intérêts. Voilà le montant que l’avocat Piero Guidaldi, président de Volsca Ambiente e Servizi (entreprise municipalisée qui gère les déchets des communes d’Albano, de Velletri e de Lariano, NDLR) a demandé au directeur de l’hebdomadaire Velletri Oggi, Massimo Tosti et à la journaliste Verdiana Paolucci. Guidaldi se considère comme diffamé par la publication de sa photo accompagnant un article, publié le 17 juillet 2015, qui parlait d’une perquisition effectuée au siège de l’entreprise. Celle-ci avait eu lieu dans le cadre d’une enquête où Guidaldi n’était pas enquêté.

Pour la même raison, le 22 juillet 2015, Guidaldi a déposé une plainte pour diffamation à la Cour de Velletri contre les auteurs de l’article. M. Tosti et Mme Paolucci seront donc mis en accusation. La première audience est prévue pour le 24 février 2016. Selon Guidaldi les journalistes auraient sali sa réputation.

Le montant demandé par le président de Volsca Ambiente à l’hebdomadaire est réparti de cette manière : 500 mille euros pour dommages moraux, du patrimoine et d’image et 100 mille euro à titre de compensation.

Comme réponse, l’avocat défenseur des journalistes a demandé le même montant au plaignant car à son avis il s’agit d’un litige vexatoire.

COT DB COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE