O2 en français

Terni. Michele Inserra dénonce menaces d’un appartenant à l’Ndrangheta

Le journaliste l’a annoncé lors de l’émission KlausCondicio. Une question parlementaire sur l’incident a été déposée

Le journaliste Michela Inserra, rédacteur en chef du Quotidiano del Sud et envoyé de l’émission Storie Vere sur la chaîne Rai 1, a été menacé par un membre de l’Ndrangheta de Reggio de Calabre. C’est arrivé à Terni (Ombrie) au cours d’une enquête. Les intimidations remontent à mars 2015, mais elles ont été prononcées seulement le 13 octobre 2015 lors d’une interview dans l’émission KlausCondicio conduite par Klaus Davi. Inserra a porté plainte et le parquet de Terni est en train d’enquêter. L’affaire est arrivée jusqu’au parlement italien et la députée Adriana Galgano (parti Scelta Civica) a posé une question parlementaire.

L’AFFAIRE – Le journaliste et son équipe se trouvaient dans le voisinage de la maison « d’un homme appartenant à une célèbre famille de la ‘Ndrangheta de Reggio de Calabre résident dans cette ville » a raconté Inserra. Lors du tournage l’homme s’était plaint de la présence de l’équipe et avait invité le journaliste et les opérateurs employant des paroles claires et des gestes sans ambiguïté à s’éloigner. Inserra ne s’est pas laisser intimidé et a complété son sujet. Le journaliste s’occupe depuis longtemps d’association criminelle genre mafia. Dans le passé, il avait déjà subi des représailles.

« Malheureusement, on apprend à vivre avec la peur – a commenté à KlausCondicio – la peur est un compagnon inséparable de voyage si l’on décide de travailler sans rien n’omettre ».

GA DB COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE