O2 en français

Fans ‘Latina’ impliqués dans l’enquête ‘Don’t Touch’ intimidaient journalistes

Ils avaient soulevé une banderole contenant des insultes contre les journalistes du quotidien Il Manifesto qui avaient parlé des intérêts et la carrière du propriétaire Pasquale Maietta

Le propriétaire de l’équipe de football « Latina Calcio » et les supporteurs de la « Curva Nord » ont été sévèrement accusés dans l’enquête judiciaire « Don’t Touch ». Pour les journalistes du quotidien Il Manifesto, Omizzolo Marco et Roberto Lessio, il s’agit d’une petite vengeance. Les journalistes avaient été donnés à la risée publique par les supporteurs de la « Curva Nord ». Le 28 juin 2014, ceux-ci avaient exposé à l’entré du stade une banderole avec leurs noms et les paroles : « espèce de con sans dignité ».

Quelques jours auparavant, les journalistes avaient rapporté dans un article aussi bien l’ascension fulgurante du « Latina Calcio » qui avait manqué de peu la qualification en Ligue A que la carrière politique de Pasquale Maietta, président de l’équipe. Dans l’article, les intérêts et la grande spéculation qui se préparait autour du projet de construire un nouveau stade étaient mentionnés. La banderole offensive était donc une réaction évidente et intimidante. Depuis ce moment, a raconté Omizzolo « il y a eu des intimidations continues contre nous et nous sommes devenus l’ennemi numéro un ».

Le nom de Pasquale Maietta, parlementaire appartenant au groupe politique « Frères d’Italie » et trésorier du même groupe à la Chambre des députés, semblerait figurer parmi les suspects pour menaces avec Costantino Di Silvio. Ce dernier est surnommé Cha Cha. Il s’agit de l’une des 24 personnes arrêtées le 12 octobre 2015 dans le cadre de la même enquête (« Don’t Touch », NDLR) pour des infractions d’extorsion, d’usure, de trafic de drogue, de port et de possession d’armes à feu, de menaces et de blessures.

En outre, l’enquête du Parquet de la République italienne croit que : « Le siège des supporteurs de l’équipe « Latina Calcio », en particulier la «  Curva Nord », serait un lieu de ‘danger effectif d’infraction sociale’ parce que, selon les enquêteurs, le trafic et la consommation de cocaïne y étaient courants ». C’était exactement comme les deux journalistes l’avaient rapporté dans l’article « Les affaires louches du club Latina, un ‘frère d’Italie’ (parti politique Fratelli d’Italia, NDLR) sort de l’ombre », publié le 15 octobre 2015 dans le quotidien Il Manifesto.

FD DB ASP COT

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *