O2 en français

Le détecteur de censure d’Ossigeno pourrait être efficace en Espagne

Le détecteur de censure d’Ossigeno pourrait être utilisé en Espagne et dans d’autres pays européens. Il s’agit d’une méthode scientifique d’observation des violations contre la liberté de la presse. Ce sont les paroles prononcés par le directeur de l’observatoire italien Ossigeno per l’Informazione Alberto Spampinato, lors de la conférence internationale à l’Université Complutense de Madrid au sujet : « Italie et Espagne. Liberté et censure. Un grand silence ».

« Notre méthode – a-t-il ajouté – peut être facilement adaptée aux exigences des autres pays. Nos collaborateurs l’emploient depuis dix ans et chaque année ils publient les noms de 400-500 journalistes victimes de ces graves violations ».

Leer en Español

Read in English

Leggi in Italiano

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *