O2 en français

Dunja Mijatović entame mandat de Commissaire aux droits de l’homme

Elle est la première femme à occuper ce poste, succédante à Nils Muižnieks (2012-2018). Elle a declaré que son but sera de “veiller à ce que cette institution garde sa capacité à réagir de manière rapide et efficace pour protéger les droits de l’homme”. Meilleurs voeux d’Ossigeno

Strasbourg, le 3 avril 2018 – Dunja Mijatović entame aujourd’hui son mandat de Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe. Ressortissante de la Bosnie-Herzégovine, elle a été élue en janvier dernier par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Elle est la première femme à occuper ce poste, auquel elle succède à Nils Muižnieks (2012-2018), Thomas Hammarberg (2006-2012) et Alvaro Gil-Robles (1999-2006).

« J’ai l’intention de poursuivre l’action de mes prédécesseurs et de veiller à ce que cette institution garde sa capacité à réagir de manière rapide et efficace pour protéger les droits de l’homme. J’estime en effet que les droits de l’homme sont universels et qu’aucun pays n’est irréprochable en matière de respect des droits de l’homme.

Mes priorités peuvent se résumer très simplement : la mise en œuvre. Normes, résolutions et traités servent à nous guider. Certes, une volonté politique est nécessaire pour que ces textes se traduisent dans les faits. Mais leur mise en œuvre n’est pas seulement l’affaire des gouvernements. Nous devons associer nos sociétés dans leur ensemble à ce processus et veiller à ce que tous leurs membres participent au dialogue sur les droits de l’homme. Il est essentiel de réaffirmer notre engagement en faveur des droits de l’homme pour tous et de rappeler leur importance dans la vie de toute personne.

Je me réjouis de coopérer avec les gouvernements, les autorités nationales, les organisations internationales, les défenseurs des droits de l’homme, les journalistes, les ONG et les structures des droits de l’homme. »

Ossigeno per l’Informazione félicite le nouveau Commissaire aux droits de l’homme. Ossigeno lui souhaite un bon travail et espère la rencontrer bientôt pour discuter de la défense de la liberté d’expression et du droit à l’information, thème sur lequel elle a consacré tous ses efforts, dans le poste précédent de Représentante de l’OSCE pour la liberté de les médias, aidant l’observatoire italien à faire la lumière sur le côté occidental et européen du problème.

ASP

Leggi in Italiano

Read in English

Licenza Creative Commons I contenuti di questo sito, tranne ove espressamente indicato, sono distribuiti con Licenza Creative Commons Attribuzione 3.0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CHIUDI
CLOSE